Les jeux vidéo qui se jouent avec des figurines sont un véritable phénomène. Il faut voir comment les éditeurs s’empressent de sortir leur propre version. En effet, avec l’arrivée de Disney Infinity (3eme opus tout de même), des Amiibo de Nintendo ou de Lego Dimensions il y a maintenant du choix. N’oublions pas que Skylanders était le premier sur ce segment et ferait donc presque figure de vétéran. Pourtant, même si c’est le 5eme opus de Skylanders (déjà ?), cette mouture « Superchargers » a l’air survitaminée et l’ajout de véhicules semble donner un nouvel élan à cette licence mythique. Regardons dans le détail ce qu’il en est !

Pour sortir une nouvelle version chaque année et espérer rester au top, Activision doit renouveler l’expérience Skylanders. Aussi, chaque jeu apporte son lot de nouveautés et de nouvelles figurines (et de portail) au passage. Cette année, Skylanders apporte des nouveautés de taille : des véhicules motorisés et la possibilité de jouer en ligne.

Pour ce qui est de la compatibilité, pas de soucis chez les Skylanders, toutes vos anciennes figurines devraient fonctionner et donc vous servir de « vies supplémentaires » pour terminer un niveau ou un boss particulier. En effet, un Skylanders qui n’a plus d’énergie devient inutilisable pendant un certain délai. Aussi, si vous souhaitez terminer votre niveau il vous faudra plusieurs figurines Skylanders (ou être très habile). Attention, les figurines Superchargers ne fonctionnent pas sur d’anciennes éditions de Skylanders. Ça parait logique mais il faut le savoir.

Cette édition 2015 se nomme donc Skylanders Superchargers pour une bonne raison : vos Skylanders vont pouvoir se déplacer avec des véhicules tous plus puissants les uns que les autres. Avoir un certain type de véhicule (air, sol, mer) sera un prétexte pour vous laisser accéder à certaines parties du jeu.

Cependant rien d’obligatoire, vous pourrez très bien terminer le jeu sans avoir d’autres véhicules que celui du pack de démarrage. Néanmoins, pour visiter les moindres recoins des Skylanders vous serez obligé d’acheter au moins un véhicule aérien et un sous-marin.

Le pack de démarrage PS4 justement, que contient-il ?

Du coup, on en a pour son argent car on a quand même 3 pièces maitresses (2personnages et un véhicule) là où Disney Infinity 3.0 n’en fournit que deux (voir le test ici).

Pour l’histoire de ce nouveau Skylanders, le méchant Kaos est de retour. Comment ? On ne sait pas. En effet il avait été capturé à la fin de Skylanders Trap Team et était même devenu gentil.

Pas d’explications mais ce n’est pas grave car c’est le méchant de la série depuis le début alors prenons cette aventure comme une toute nouvelle et non pas une suite.

Au menu de votre périple, plus de 50 chapitres répartis dans des niveaux. Le nombre est impressionnant mais c’est pour cela qu’ils sont un peu plus courts. Pour adapter le jeu au niveau du joueur libre à vous de régler sur Facile, Normal, Difficile ou « Cauchemar ». Ainsi Skylanders Superchargers se veut accessible aux plus jeunes comme aux plus expérimentés.

Il alterne les phases de plateforme/exploration, d’action et de réflexion. Ajoutez à cela la possibilité de vous déplacer avec votre véhicule (précédemment posé sur le portail). Un passage par niveau ne sera pas suffisent pour trouver tous les bonus ou des zones cachés, vous serez amené à revisiter certaines zones. Cela accroit grandement la durée de vie si on souhaite tout récupérer.

Plusieurs niveaux de customisation pour chaque véhicule mais seule la figurine du même type pourra le booster à son max. Vous aurez un large panel d’options comme ajouter un klaxon, changer les hélices, gonfler le moteur, ajouter du blindage, remplacer les pneus etc. A vous de booster votre véhicule pour accroitre son armure, sa vitesse Max, son accélération, sa maniabilité ou son poids. Cela confère un petit côté RPG/tactique à ces véhicules Skylanders, un domaine où on n’attendait pas les Skylanders (jeune public oblige).

Petit bémol sur ces véhicules à propos de la maniabilité. Dans les phases libres, les déplacements se feront en direction de l’orientation du joystick en non pas avec un simple accélérer/tourner. Les jeunes s’y font vite (normal c’est fait pour eux) mais les plus grands trouveront ça très bizarre et peu maniable. A vous de voir.

Les anciennes versions de Skylanders avaient à peu près le même aspect sur toutes les consoles. Du coup le graphisme était au niveau de la moins puissante (Wii en tête). Skylanders Superchargers s’affranchit de cette limite en ne proposant plus l’aventure principale sur Wii ni sur 3DS (qui ne conserve que les courses de voitures). Ainsi, console de dernière génération oblige, sur PS4, le graphisme est assez fin et les différents effets bien réalisés.

L’objectif n’est pas de proposer un environnement photo réaliste mais un monde accessible aux enfants (cible évidente des Skylanders) suffisamment crédible pour une immersion rapide. On sent que l’objectif d’Activision est que l’enfant reconnaisse immédiatement sa figurine dans le jeu. Le système des « jouets vidéo » ne fonctionne qu’à cette condition.

D’un point de vue finition les figurines sont une fois de plus bien réalisées même si certains diront que le style est moins déjanté que d’autres opus. Mention spéciale aux véhicules qui ont des parties mobiles. Aussi, les voitures pourront très bien rouler sur le sol ou les véhicules aériens avoir leur hélice tourner. Ce n’est pas de simples moulages mais de véritables jouets à part entière. Certes, chaque élément en plus du pack démarrage vous fera débourser entre 10 et 15€ (suivant la figurine ou le véhicule choisi) mais c’est le concept des « jouets vidéos ».

Enfin du jeu en ligne !

Avec les véhicules, l’autre nouveauté de Skylanders Superchargers est le jeu en ligne tant dans les différents niveaux que dans des courses du style « Mario Kart ». Pour rassurer les parents ici pas de chat écrit ni vocal et seuls les amis validés dans votre compte pourront jouer avec vous. Une sécurité appréciable pour les plus jeunes. Seules les courses ne seront pas limitées aux seuls amis et permettront d’affronter le monde entier.

Cette dimension « en ligne » de cette édition Skylanders est la bienvenue et donne une autre dimension au titre et aux courses. Les courses durent trois tours et le premier arrivé a gagner (logique). Là aussi le niveau est ajustable (facile/moyen/dur) pour convenir à tous. Dans ce mode de jeu, les habitués de Mario Kart ne seront pas dépaysés voire même familiers des boosts et autres objets spéciaux. Skylanders n’allait pas réinventer la poudre car on peut difficilement faire mieux que le titre de Nintendo dans ce domaine.

Le jeu des packs, des versions pour chaque console et des éditions limitées. Sur cette version Activision a poussé un peu plus loin le concept. Il propose des versions différentes suivant la console avec aussi une déclinaison « Dark » disponible qu’en pack de démarrage (avec un trophée supplémentaire). Ce n’est pas tout, Activision s’est également allié à Nintendo pour proposer des Amiibo dans les packs des consoles de la marque (avec une double compatibilité Amiibo/Skylanders).

Un accord qui attire les collectionneurs d’Amiibo (qui sont de plus en plus nombreux) mais aussi ceux de Skylanders avide de séries « spéciales ». Notez que pour avoir ces deux personnages (Donkey Kong et Bowser) et leurs deux véhicules il vous faudra acquérir les versions Wii U et 3DS(ou Wii), sans parler des éditions Dark. Bref la vie de collectionneurs d’Amiibo n’est pas facile et la cote de certaines versions pourrait vite grimper.

EDIT du 12/01/16 : Des packs des Amiibo/Skylanders avec leur véhicule seraient sur le point de sortir. Voilà une bonne nouvelle pour ceux qui ne voulait pas acheter un autre pack de démarrage juste pour le personnage Nintendo et son véhicule. Deux packs vont donc faire leur apparition :

Si vous avez encore un portail compatible (Swap Force ou Trap Team) et que vous avez des figurines compatibles Skylanders Superchargers, vous pouvez très bien juste acheter (et télécharger) la version digitale pour partir à l’aventure. On peut saluer une telle initiative car cela réduira le coût et vous aurez le choix de vos figurines/véhicules.

Deux courses de chaque type (Terre/Mer/Air) sont accessibles dans le pack de démarrage. Néanmoins il faudra bien un véhicule de chaque type pour y accéder (achat annexe obligatoire). SI vous voulez plus de courses, là encore, achat obligatoire de pack (3 différents disponibles dans un premier temps) ou de figurines « Trophées ». Kaos disponible dans les « Dark » éditions en est un bon exemple.

Edit du 12/01/16 : Ce trophée de Kaos qui n’était disponible que dans un « starter pack » bien spécifique va bientôt être vendu séparément. En voilà une bonne nouvelle pour le porte-monnaie !

On a droit a un doublage en français qui, même s’il peut manquer de synchronisation, a toujours un pointe d’humour ou de second degré. Les Skylanders auront même leur mot à dire eux qu’on entendait que très peu avant. Ça donne une bonne ambiance à Skylanders Superchargers. Pour accompagner le tout la musique colle à l’action avec des moments plus classiques ou plus rythmés voire rock pour les combats. L’ensemble est donc cohérent et ne dénote pas.

Le jeu Skylanders ultime ?

Vous venez de le lire, ce nouveau Skylanders a plus d’un tour dans son sac. Il apporte suffisamment de nouveautés pour mérite le détour. C’est sûr que qu’un nouveau opus chaque année ca remplit nos étagères de nouvelles figurines. Une chose qu’on apprécie rapidement sur Skylanders Superchargers c’est que les achats supplémentaires ne sont pas forcément obligatoires. Au pire il faudra à peine deux véhicules supplémentaires pour tout explorer. Les collectionneurs par contre vont galérer (et dépenser) pour tout obtenir. La passion est à ce prix et Activision a bien géré son affaire avec Nintendo et les Amiibo.

 On se demande bien ce que le prochain jeu Skylanders pourrait apporter ? En attendant on ne boude pas notre plaisir dans ce jeu qui a su éviter le pièges de l’enlisement dans ce 5eme opus (tout de même !).

@gouaig

Skylanders Superchargers est donc disponible sur PS4 (la version de ce test), Xbox One, Xbox 360, Wii U, PS3, Wii et 3DS (sans l’aventure principale pour ces deux dernières). Vous trouverez les packs de démarrage ici par exemple. Enfin, les figurines sont disponibles un peu partout et compatibles avec toutes les versions consoles (sauf les Donkey Kong et Bowser qui ne fonctionnent que sur les consoles Nintendo). Mention spéciale pour la version iPad livrée avec manette bluetooth (parfait pour jouer en mobilité).

Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à faire un tour sur le site officiel des Skylanders.

En Bonus, voici des photos faites sur le grand stand des Skylanders à la Paris Games Week. On pouvait tester toutes les versions du jeu Skylanders Superchargers ainsi que faire des tournois pour gagner des figurines. Le stand était bien organisé et on pouvait même se prendre en photo avec Kaos !

Pour couronner le tout, les hôtesses vous attendaient avec un joli sac de cadeaux (t-shirt, autocollants etc.). Vivement la prochaine édition de la PGW !