De la licence des Pokémon, ce jeu est peut être un des plus fous. En effet, il fait le pari de mélanger Tekken et les Pokémon pour des combats en face à face. Sorti d’abord en arcade (au Japon) Pokkén Tournament a finalement été porté sur Wii U. Alors que la future Nintendo NX a été annoncée, la Wii U n’a pas dit son dernier mot. Baston au pays des Pokémon, le meilleur des deux mondes ?

C’est un fait, les jeux de type Street Fighter ne sont pas nombreux sur Wii U mais on a pu constater que les joueurs en sont friands. L’énorme succès de Super Smash Bros montre que si le jeu est de qualité, la communauté de joueurs  répond présente. Pour ce nouveau jeu, la Pokémon Cie s’est rapprochée de Bandai Namco bien connue pour sa série Tekken (entre autres). Le résultat est un jeu exclusif à la console de salon de Nintendo.

Plusieurs de mode de jeu sont disponibles mais avant tout il faut vous créer un avatar car vous êtes un dresseur/coach de Pokémon. Une fois que c’est fait vous choisirez votre Pokémon.

Durant les combats vous serez aux commandes de votre petit protégé. Le choix devra se faire entre les 14 disponibles au départ. Ce qui est dommage c’est qu’il y en a justement que 14 au départ puis seulement deux à débloquer. C’est un peu pauvre mais ne nous décourageons pas et lançons nous dans l’aventure.

Abordons d’abord le mode solo et on constate déjà que Pokkén Tournament jouie d’un tres bonne réalisation, une sorte de Pokemon Stadium version 2016. C’est sur que les Pokemon sont bien mieux modélisés que sur les consoles portables de Nintendo et on apprécie ce rendu visuel.

Coté technique également ca tourne en Full HD (1080p) ce que nos yeux apprécient ! Les commandes ne posent pas vraiment de problèmes une fois qu’on a assimilé les deux phases de combat à savoir les « phases de terrain » et les « phases de duel ». Pendant les phases de terrain vous pourrez évoluer sur 3 dimensions et vous déplacer dans l’arène (amis aussi attaquer rassurez vous). Lors des phases de duel l’évolution se fait en 2D comme dans Street Fighter II ou Tekken.

Pendant le combat votre Pokémon pourra faire une Méga évolution avec, au passage, une belle cinématique. Il en est de même lorsque vous lancerez une méga attaque. Ces passages sont impressionnants et on a hâte de les déclencher pour les contempler. Le top est de gagner un match en finissant par une de ces furies car cela ajoute des effets visuels. Ca me rappelle les Critical Arts de Street Fighter V (dont le test est disponible ici).

Concernant le décor de ces combats acharnés, cela prend place dans des arènes aux bordures lumineuses. Contrairement au nombre de Pokémon jouables, celui des arènes est suffisant mais au niveau du détail, c’est assez inégal. La aussi, comme dans Street Fighter V, certains décors sont très jolis et bien animés alors que d’autres sont assez simples voire presque sans âme particulière.

Votre Pokémon ne sera pas seul car il pourra (quand la jauge le permet) de faire appel à un Pokemon de soutien. Cette aide providentielle pourra être en attaque ou en défense suivant celui que vous aurez choisi. Avant le combat vous choisirez un binôme de Pokémon de soutien mais dans chaque manche il faudra n’en choisir qu’un. Dommage qu’on ne puisse pas faire appel aux deux sans attendre la manche d’après. Au total c’est plus de 30 Pokémon de soutien qui seront disponibles (la plupart sont à débloquer), ce qui nous fait deux fois plus de soutien que de Pokémon jouables. C’est un peu frustrant de voir toutes ces catégories de Pokemon sans pouvoir jouer avec.

Au fil des matchs, vous gagnerez de l’expérience, ce qui permet d’augmenter le niveau de votre Pokémon. A chaque évolution, vous pourrez ainsi attribuer des points de capacité pour booster la puissance, la défense ou autres. A vous de choisir le style de votre combattant. C’est assez simple comme concept mais il n’y a pas trop de prise de tête. Si jamais vous changez d’avis, il sera toujours possible de modifier la répartition de ces points.

Si vous choisissez la version boite de Pokkén Tournament, vous aurez la chance d’avoir Shadow MewTwo déblocable via la carte livrée. Ce qui est dommage c’est que ce Pokemon est un des deux qu’on peut débloquer à la fin de l’aventure. Du coup, sur un total de 16 Pokémon, 15 seront disponibles dès le début du jeu. Ca gâche un peu le défi qui nous attend mais vous aurez un puissant Pokémon pour commencer ! D’ailleurs la puissance de Mewtwo explique qu’on ne voit pratiquement que lui dans les combats en ligne 😉

Au niveau du contenu, il y a matière à s’amuser mais on en fera vite le tour. L’interface est basée sur une carte avec des lieux qui représentent les différents menus accessibles (Ligue Férrum, Entrainement, jeu en ligne, etc.).

La Ligne Férrum justement, c’est disons la quête principale du jeu. Cette aventure est composée de de 4 ligues qui se déverrouillent au fur et à mesure de votre niveau (rang) :

Pour commencer, seule la Ligue Verte sera accessible en raison de votre rang D. A l’intérieur de chaque ligue plusieurs étapes sont nécessaires pour la remporter et donc améliorer son rang. Tout d’abord plusieurs match de poules seront à effectuer pour faire partie des 8 meilleurs dresseurs de Pokémon. Apres 10 à 15 matchs, on peut accéder au step suivant à savoir le mode tournoi. Ce dernier est à élimination direct, du coup, à chaque défaite vous reprendrez le tournoi du début. Rassurez-vous rien de très difficile dans la première ligue. Si vous gagnez ce tournoi, à vous le mode épreuve qualificative où vous affronterez le champion de la ligue ! Ouf

Une fois votre première ligue (verte) en poche, apparition de (attention Spoiler) Shadow Mextwo !! Cela met en place l’histoire et l’intrigue de ce mode aventure qui aurait quand pu etre bien plus étoffé.On a des fois l’impression que l’histoire passe en second plan. Néanmoins, passé la ligue Rouge l’aventure prendra un tournant intéressant avec de nouveaux lieux et de nouveaux protagonistes mais je vous laisse découvrir tout cela.

Pour terminer un mot sur les combats en ligne qu’on apprécie tant. Pokkèn Tournament propos un contenu plutôt bien fait avec une recherche d’adversaires adaptée à votre niveau. Il n’y a rien à paramétrer (si ce n’est avoir votre Wii U connectée au web). Globalement la connexion réseau ne pose aucun problème. Pas trop d’attente pour trouver un adversaire comme on a pu le voir dans Street Fighter V ni de déconnexions intempestives. La charge des serveurs n’est peut-etre pas la même non plus 😉 Ryu Vs Pikachu ! Du coup je dirai que globalement il n’y a rien de particulier à reprocher à ce mode en ligne.

Pour résumer, Pokkén Tournament est un bon jeu de baston mais à réserver aux amateurs de Pokémon. Les combats ont plus de punch et de rythme que dans smash bros et retrouve l’héritage de Tekken. Néanmoins ce « Tekken Pokémon » n’est pas exempt de défauts avec un petit côté répétitif et le nombre de Pokémon jouable un peu faible. On espère qu’une future mise à jour viendra corriger cela. En attendant il y a de quoi s’occuper avec l’aventure principale et le jeu en ligne surtout. Rien que pour voir des Pokémon aussi bien modélisés ça vaut le coup mais on aurait été que Nintendo consacre un peu plus de temps à peaufiner ce jeu qui méritait un peu plus de contenu. Ne boudons pas notre plaisir et en route pour cette baston de Pokémon !

En bonus si vous avez des Amiibo de type Pokémon, mettez les sur votre Wii U Gamepad pour obtenir des objets bonus. Pas forcément utile en combat mais toujours sympa pour customiser votre avatar d’entraineur 😉

Si vous souhaitez plus d’informations, faites un tour sur le site officiel ici. Le jeu est disponible ici par exemple alors que la manette identique à celle de la version arcade est disponible ici.

@gouaig